lundi 28 mai 2012

[Matrice de flux] Protection DPM pour TMG Partie 6


Cet article clôture la série de billets pour la protection d'un serveur Forefront TMG/UAG par DPM 2010.

6/ Test et validation
Après avoir appliqué la configuration au niveau de notre serveur Forefront TMG il est possible d’effectuer les tests suivant depuis le serveur DPM. Ces derniers permettront de vérifier que l’ajout du serveur Forefront TMG à protégé n’échouera plus :

Attention : certaines de ces commandes ne fonctionnent qu’au travers d’une commande DOS et non sous PowerShell.



Tout d’abord un ping vers le serveur Forefront TMG ne devrait pas retourner d’erreur.

Afin de vérifier que l’accès aux partages administratifs est possible la commande net view \\tmg_FQDN devrait renvoyer le résultat suivant :

Puis pour s’assurer que les différents appels RPC soient bien configurés la commande sc \\tmg_FQDN query  renvoie la liste des interfaces RPC en écoute sur notre serveur Forefront TMG :

Enfin l’on vérifie que les appels WMI fonctionnent avec la commande wmic /node :"TMG_FQDN" OS list brief qui renvoie un résumé d’information sur le système d’exploitation sur lequel se repose notre serveur Forefront TMG :

Une fois tous ces tests passés avec succès le fait de rattacher l’agent DPM installé sur le serveur Forefront TMG ne doit plus renvoyer d’erreur au niveau de la console de gestion DPM, et notre serveur Forefront TMG sera désormais protégé.


7/ Remerciements
Je tiens à remercier les personnes suivantes pour leur aide qui m'a permis de résoudre cette problématique en consolidant les différentes informations :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire